• slide1

La main d'Alissya...

C'est beau un début de roman. Peu importe sur quel support on l'a griffonné . L'important c'est que l'idée finalement jaillisse et ne se perde pas. 

Alicia n'a trouvé que sa main pour ne pas perdre son idée.  Sa main qui attire l'oeil : poétique mélange de tatouage au henné et de pense-bête.

Une trouvaille !

Et quand on s'en étonne, cette jolie élève de seconde d'un lycée de Lorient dit tout simplement : "oh ça c'est mon début d'histoire, de "l'héroic fantasy"."

Comme si c'était banal.

C'est beau un écrivain en devenir...

Nathalie